Comment le budget des jeunes conducteurs est-il réparti ? 🚗

L'obtention du permis de conduire est synonyme de liberté pour les jeunes. Cependant, pour se déplacer librement, ils doivent acquérir leur première voiture ou utiliser celle de leurs parents. Or, tout cela représente un coût non négligeable, car il y a de nombreux frais annexes qui viennent s'ajouter à l'achat de premier véhicule (l'assurance auto, la carte grise, l'entretien, etc...).
Dans cette page, nous allons découvrir comment les jeunes financent leur première voiture, le permis de conduire, l'entretien et les contraventions. Pour obtenir des réponses, nous avons utilisé une enquête réalisée par le site le jeune-conducteur.com (cf : https://le-jeune-conducteur.com/)

Comment les jeunes conducteurs payent-ils le permis de conduire ? 🚙

Près de 1,5 million de candidats se présentent chaque année à l’examen du permis de conduire (cf : https://www.ornikar.com/permis/demarches/informations/chiffres-cles). D’ailleurs, il est plus redouté que le baccalauréat. En effet, les enjeux sont importants pour les jeunes qui le passent, car ce précieux sésame est un atout majeur pour décrocher son premier emploi ou tout simplement pour être mobile. Cependant, l’obtention du permis de conduire représente un coût non négligeable pour la plupart des jeunes et leurs familles.

Comment les jeunes parviennent-ils à payer le permis de conduire ? Si l’on se réfère à l’étude du site le jeune-conducteur.com, on remarque que dans la moitié des cas (44 % des jeunes interrogés), c’est la famille qui finance le permis de conduire. Le jeune paye l’intégralité dans un tiers des cas (33 %) et les frais sont partagés avec son entourage dans 21 % des cas.

L’étude nous renseigne également sur les personnes qui réalisent les démarches auprès des auto-écoles. Dans la majorité des cas (61 %), c’est le jeune et la famille qui s’en occupent ensemble. La nouvelle génération prend des initiatives, car un tiers d’entre eux (33 %) vont directement se renseigner par eux-mêmes et pour seulement 4 % de l’échantillon, c’est la famille qui s’en charge.

Comment la première voiture est-elle financée ? 💰

Une fois le permis de conduire en poche, les jeunes peuvent commencer à réfléchir à l’achat de leur première voiture. Néanmoins, il ne s’agit pas d’un investissement anodin. En effet, tous les jeunes n’ont pas les moyens de se payer une voiture et même si c’est le cas, ils doivent prendre le temps de choisir le modèle qui leur convient. D’ailleurs, cette enquête nous informe que pour le financement de la première voiture, dans 42 % des cas c’est le jeune et la famille qui payent, dans 28 % des cas c'est le jeune et pour 29 % d’entre eux c’est la famille qui paye l'intégralité. Concernant le choix du modèle, le site auto-moto.com présente le top 20 des voitures idéales pour les débutants (cf : https://www.auto-moto.com/diaporama-auto-moto/15-voitures-ideales-debuter-apres-permis-de-conduire-197966.html#item=1). Le manque d’expérience de conduite des jeunes implique une plus forte probabilité d’avoir un accident. Il n’est donc pas utile de choisir une voiture avec une valeur marchande importante. C’est pour cela que 94 % des jeunes se tournent vers le marché de l’occasion contre seulement 6 % vers les voitures neuves.

Comment les cotisations d’assurance auto des jeunes conducteurs sont-elles financées ? 👀

Le montant des cotisations est influencé par différents critères tels que le profil du conducteur, le modèle de la voiture, la ville de résidence et la formule choisie. Or, les jeunes conducteurs sont considérés comme des profils à risques par les assureurs. Ce qui a pour conséquence l’application d’une surprime les premières années.

Pour réaliser des économies sur le montant des cotisations, presque la moitié des jeunes (41 %) déclarent souscrire une assurance auto au tiers pour leur première voiture. En effet, il s’agit de la formule de base. Elle propose une couverture essentielle  tout en affichant des tarifs compétitifs. Un tiers d’entre eux (28 %) choisissent une assurance auto au tiers plus qui présente des garanties supplémentaires (bris de glace, vol, incendie, assistance véhicule…). Enfin, ils sont une minorité (19 %) à sélectionner une assurance auto tous risques. Cette formule représente le plus haut niveau de protection pour le conducteur et sa voiture, elle est généralement conseillée aux propriétaires de voitures neuves.

Concernant le paiement des cotisations, plus de la moitié des jeunes (52 %) payent eux-mêmes leur assurance auto, un tiers (31 %) déclarent que c’est leur famille qui règle les factures et dans 15 % des cas, ils partagent les frais.

Les différentes démarches liées à la souscription d’une assurance auto sont réalisées en majorité (66 % des cas) par la famille. 11 % des jeunes sélectionnent eux-mêmes le contrat d'assurance auto et dans 23 % des cas c’est le jeune et la famille qui s’en chargent.

Comment les jeunes conducteurs payent-ils les frais d’entretien de leurs voitures ? 🚗

En plus des différents frais que nous venons de voir précédemment (assurance auto, permis de conduire…), il faut aussi prendre en compte l’entretien du véhicule. Le coût d'entretien annuel moyen des 10 voitures les plus vendues en France se situe entre 340 € et 630 € par an sur 10 ans (cf : https://lemobiliste.com/comparer-cout-entretien-top10-auto/#:~:text=En%20achetant%20un%20v%C3%A9hicule%20parmi,par%20le%20prix%20des%20pi%C3%A8ces). Ces dépenses sont donc à prendre en considération lorsque l’on souhaite acheter un véhicule. Or, les jeunes conducteurs sont pour la plupart encore étudiants ou viennent juste d'entrer dans la vie active. Il n’est donc pas toujours évident d’assumer tous ces frais. Pourtant, 65 % des jeunes interrogés déclarent régler eux-mêmes les factures du garagiste. Pour 20 % d'entre eux, c’est la famille qui paye tout et les frais sont partagés entre le jeune et son entourage dans 14 % des cas.

Comment les jeunes conducteurs règlent-ils leurs amendes ? 😶

En France, les contraventions les plus répandues sont les stationnements gênants et les excès de vitesse (cf : https://www.bnrassurances.fr/quelles-sont-les-infractions-les-plus-frequentes-au-code-de-la-route/). Les jeunes conducteurs sont également confrontés aux infractions du Code de la route. D’autant plus que le manque d’expérience et le sentiment de liberté peuvent pousser certains à commettre des excès de vitesse. Les amendes font donc partie des frais indirects liés à la possession d’une voiture. Si l’on regarde les résultats de l’enquête menée par le jeune-conducteur.com, on remarque que plus de la moitié des jeunes (56 %) assument leurs erreurs et payent eux-mêmes leurs contraventions. Pour un tiers des jeunes interrogés (27 %), c’est la famille qui paye à leur place et les frais sont partagés dans 17 % des cas.