Le guide ultime pour trouver ton stage

Le guide ultime pour trouver ton stage

On y est, c’est le moment fatidique où tu dois décrocher un stage pour valider ton année. Comment s’y prendre ? On te dit tout dans cet article !

La préparation : le CV et la lettre de motivation

Avant d’entreprendre des démarches pour postuler auprès des entreprises, il est impératif de créer son CV ou de le mettre à jour. Certains recruteurs peuvent recevoir des centaines de candidatures pour une même offre d’emploi, de ce fait il faut essayer de sortir du lot en misant sur un CV original lorsque le secteur d’activité le permet, comme en marketing par exemple. Afin de te démarquer, il est également possible d’indiquer sur ton CV un centre d’intérêt peu commun, une compétence distinctive ou un projet personnel valorisant.

Afin d’accompagner ton CV, il est recommandé de rédiger une lettre de motivation, ou un e-mail de motivation. Pour les étudiants et les jeunes diplômés, en raison d’un manque d'années d'expérience et de compétences solides, la lettre de motivation est un moyen efficace de se démarquer par leur personnalité et montrer ce qu’ils peuvent apporter à leur futur employeur. Attention tout de même à ne pas rédiger une lettre de motivation qui serait redondante par rapport au CV.

Le passage à l’action : postuler à des offres de stage

Il existe de nombreux sites web qui diffusent des offres d'emploi. Le plus difficile est donc de savoir vers quel job board se tourner pour trouver son bonheur. En fait, tout dépend du type d’emploi recherché : pour la recherche d’un stage, mieux vaut se tourner vers des plateformes d’emploi spécialisées pour les jeunes. C’est notamment le cas de Yupeek, qui est exclusivement dédié aux étudiants et jeunes diplômés en recherche de stage, d’alternance ou d’un premier emploi.

Pour te tenir informé des nouvelles annonces de stage disponibles, tu peux te créer des « alertes d’emploi » personnalisées en fonction de tes critères, et ainsi candidater au plus vite aux offres.

Il est également important d’être présent et actif sur des réseaux sociaux professionnels, notamment LinkedIn, afin de suivre les actualités professionnelles, mais aussi de se créer un réseau.

De plus, les réseaux sociaux professionnels sont fréquemment utilisés par les recruteurs qui se renseignent sur les candidats via ce canal.

Profite également de LinkedIn pour rédiger un post en expliquant ta recherche de stage. Cela te permettra de bénéficier d’une visibilité supplémentaire, de te faire remarquer et de montrer ta motivation à décrocher un stage.

L’après-entretien

Ta candidature a tapé dans l’œil du recruteur et tu as passé un entretien ? C'est génial ! Mais ta mission ne s’arrête pas là.

Tu peux envoyer un e-mail de remerciements très bref au recruteur, le soir même ou dans la semaine, en indiquant ton réel intérêt pour le poste et ta motivation à intégrer l’entreprise.

Puis, si tu n’as pas de nouvelle après la deadline qu’il avait fixé lors de l’entretien, tu peux le relancer. En effet, il est important de respecter les délais indiqués par le recruteur lors de vos échanges : ne le relance pas sous 2 jours s’il a précisé donner une réponse sous 15 jours. En revanche, s’il n’a pas indiqué de délais, alors tu peux le relancer dans les 10 jours après ton entretien. Privilégie l’e-mail pour éviter d’être trop intrusif, même si pour les PME, tu peux te permettre de relancer par téléphone.

Tu as désormais toutes les cartes en main pour décrocher un stage : maintenant, c’est à toi de jouer ! 😉