Les 5 erreurs à ne pas commettre en arrivant en école #BriefMeAircampus

Les 5 erreurs à ne pas commettre en arrivant en école #BriefMeAircampus

Les premières impressions sont toujours les plus marquantes et bien souvent… elles persistent. Arriver en école de commerce ou d’ingénieur, c’est l’occasion de faire table rase. Alors on peut certes se débarrasser des casseroles de fac ou de prépa, mais il faut veiller à rester soi-même. Aircampus vous brief sur les 5 erreurs à ne pas commettre.

1. Trop se lâcher au Week-End d'Intégration

Des hordes d’étudiants qui scandent des chansons paillardes avec des déguisements improbables, c’est clivant. Même si ça vous éclate et que vous participez à la fiesta, faites attention à ne commettre aucun dérapage car c’est le moment où vont se forger les réputations et où les rumeurs vont aller bon train. Lâchez-vous tout en restant maître de vous-mêmes.

2. Regretter une autre école

Si vous n’avez pas eu, à cause de votre classement, une école dont vous rêviez, il est temps de tourner la page. Dans l’absolu, les écoles sont assez proches les unes des autres. Ce qui importe à l’employeur n’est pas votre école mais avant tout ce que vous en faites, votre personnalité, vos accomplissements. A vous de mettre tout en oeuvre pour construire votre expérience à partir de ce que vous avez et pas de ce que vous auriez pu avoir.

3. Habiter loin de tout

Selon les écoles, tout se joue près du campus ou bien en centre-ville. Quel que soit le cas, essayez de trouver un logement proche de l’animation. Si vous ne le faites pas, vous risquez de passer à côté de toute activité qui vous intéresse, sportive, culturelle ou juste festive. Vous avez déjà pris un appart’ ? Ne vous en faites pas, dans quelques mois, vous aurez rencontré plein de gens formidables qui voudront se mettre en coloc’ avec vous.

dikkenek

4. Rentrer chez ses parents tous les week-end

Oui. Papa et Maman vont vous manquer si vous les quittez à peine. La nostalgie atteindra son paroxysme quand vous devrez cuisiner seul, faire vos lessives ou récurer les toilettes. Mais même si votre école est proche de votre fief familial, ne rentrez pas tous les week-ends, vous risqueriez de passer à côté des amitiés qui se forment et des activités plus cools que la semaine.

5. Dire qu’on veut lister

Dans de nombreuses écoles, le Bureau des Elèves (BDE), le Bureau des Sports (BDS) ou le Bureau des Arts (BDA), sont des associations qui nécessitent chaque année l’élection par la promotion de leurs équipes dirigeantes. Faire campagne pour ces associations se dit “lister” dans le jargon des écoles, c’est à dire faire partie d’une liste qui veut reprendre une association. La tradition veut que les listes soient secrètes et anonymes lorsqu’elles se préparent à faire campagne. Si vous voulez vivre cette aventure, soyez donc discrets et ne criez pas votre intention sur tous les toits (et surtout pas auprès des anciens qui vous questionneront).

Un dernier conseil pour la route, comme nous l’écrivions dans cet article, essayez de profiter à fond de votre expérience en rejoignant une association. Il y en a pour tous les goûts, n’hésitez donc pas à consulter le reste de notre blog pour vous en rendre compte. Et restez à l’écoute car nous continuerons à vous briefer pour la création d’associations dans les prochaines semaines.