#TribuneLibre — Attirer sa promo vers les events de son asso : l’importance du pôle comm’

#TribuneLibre — Attirer sa promo vers les events de son asso : l’importance du pôle comm’

#TribuneLibre — un étudiant nous présente librement le rôle du pôle communication

Edouard, un des membres du pôle communication des Insiders, le BDE 2017/2018 de NEOMA Business School, campus de Reims, vous présente le rôle du pôle dans une « campagne » pour l’élection au Bureau et les défis à relever une fois le mandat acquis : un brin de sang-froid, un max de rigueur et une créativité à gogo.

À NEOMA Reims, bastion étudiant de la cité des Sacres, beaucoup de choses ont changé (#fusion) bien que certaines soient restées identiques, nous vous parlons d’une des traditions intangibles, les « campagnes » !

Si vous prenez part un jour à une « campagne », qu’elle soit entreprise pour intégrer le BDE, le BDS, le BDA ou toute autre association, qu’importe, il y aura toujours un pôle communication pour faire parler de vous. La communication parait indispensable… et quelque part c’est vrai, c’est un outil et tout groupe prend sa richesse dans celle-ci. Elle permet en quelque sorte de faire passer un message lourd de sens, un vrai projet. Mais le plus compliqué, croyez-nous, ce n’est ni le message, ni la technique mais le récepteur. Au pôle, nous nous demandons toujours en premier quel est notre public et comment réagira-t-il à tel ou tel message.. ou image.

Ces fameuses campagnes à NEOMA c’est du grand classique car chez nous, elles durent cinq mois, trois mois de pré-campagne à se préparer pour l’ultime bataille des bureaux, une journée de dévoilement en janvier et deux mois de pure campagne qui mêlent les événements de chaque liste BDA, BDS, BDE. Alors tout ça à un rythme effréné, puisque quand nous nous préparons à des événements de journée comme de soirée, ça revient à participer à six événements par semaine et ça rythme assez bien la vie associative de l’école.

Le problème dans tout ça, c’est que chacune de ces six listes font leur propre communication sur chaque événement alors, me direz vous, comment faire valoir sa liste par rapport à une autre? Nous sommes aujourd’hui dans une société hyper connectée où les réseaux sociaux rythment les nouvelles générations à coups de buzz et d’événements en tout genre. Concrètement, un pôle communication passe par là, utilise des outils de création et anticipe les moments de la journée où la publication pourra retentir auprès du plus grand nombre. Plus vous êtes visibles, plus nous parlerons de vous, à vos risques et périls mais mieux vaut ça que d’être complètement invisibles.

Le pôle com' travaille en boucle sur trois étapes : la création, l’anticipation et la publication. Et ça à chaque événement avec des objectifs précis : noyer le fil d’actualité, attirer l’étudiant et le fidéliser à l’événement. Parce que le fond du problème, c’est de faire participer un maximum d’étudiants à des événements grave cool.

C’est un outil de manipulation, que du bonheur, on adore !

Ed.